Analytics & Co Analytics au quotidien, agrémenté de webmarketing et autres curiosités

17juil/1210

Métrique et Politique sont sur un bateau …

.... Métrique tombe à l'eau, qui reste-t-il ?

Un billet suite à l'article rédigé par Jacques Warren dans une Newsletter WAO/Factor que je vous invite à consulter : "Metrics Are Politics".

C'est là un sujet dont on ne parle pas toujours, quelque soit le métier pratiqué d'ailleurs : la couche de "politique" rencontrée au sein d'une entreprise. Vous savez, ces actions, idées ou remarques que l'on met parfois de côté, parce que "politiquement", ça ne passera pas.

Ce qui m'a interpellée dans cet article, c'est que je ne m'étais jamais réellement posé la question de son impact dans le cadre du web digital analytics.

Bateau
Image : FreeDigitalPhotos.netl

Les métriques utilisés pour démontrer les failles de performance d'un individu ?

Flashback. Je suis encore chez l'annonceur. J'implémente du AT Internet sur plusieurs sites et j'évangélise à tout va sur la discipline. Chefs de produit, Responsables marketing, Commerciaux, Responsables au niveau de la direction aussi parfois, tous y passent.

Et petit à petit, ça marche, l'intérêt s'éveille. De manière un peu hétérogène, certes, mais ça fonctionne.

Et je me souviens. Dans une strate un peu "en dessous" de ce qui est évoqué dans l'article cité plus haut, maturité analytique de l'entreprise oblige.
Mais Untel ou Untel n'a pas mis en place le suivi de ses campagnes : Paf ! C'est mal, c'est bel et bien montré du doigt.

Autre cas, la participation à la bonne mise en œuvre des éléments de marquage comme critère d'évaluation du bilan annuel personnel. Vous savez, ce bilan dont j'imagine qu'on le retrouve un peu partout, cette étape privilégiée de tête à tête avec son manager préféré qui va aider à définir les axes de progression individuels de demain.

Entendons-nous bien, dans ma démarche d'évangélisation, que le web analytics figure comme critère d'évaluation de ce bilan, c'est un bien. Cela montre l'importance accordée à l'analytics en interne, c'est un levier de plus pour son adoption dans l'entreprise.

Et pourtant, il y a bel et bien un revers de la médaille dans ce discours : un élément distinctif qui permettait potentiellement de montrer du doigt celui ou celle qui aurait failli à la bonne mise en œuvre de cette tâche.

Et je ne parle pas de la mesure du résultat de la performance. Dans le cas d'un boulot plutôt bien mené mais où le résultat n'est pas à la hauteur des attentes :  où se trouve la frontière qui permet de ne pas taper sur les doigts de quelqu'un, parce qu'il faut bien un coupable ?

Je mets les indicateurs que je veux dans mes tableaux de bord !

Oui oui, une fois les étapes de définition d'objectifs de site, d'identification de Kpi et tout le toutim, c'est en effet le cas.

11mai/127

Dites, le Web Analyst, il est mieux en agence ou chez l’annonceur ?

Un billet rapide aujourd’hui qui fait suite à mes dernières pérégrinations professionnelles. Il y a quelque mois, je proposais une méthode pour s'auto évaluer en tant que web analyste. A ce moment là, je travaillais encore chez l'annonceur et m'orientais résolument sur la voie sacrée du consulting en agence.

Bien évidemment, ce qui va suivre ne sera qu'une transcription subjective, étroitement liée à mon propre parcours. A chacun son expérience et son propre ressenti !

Ah j'étais bien chez l'annonceur !

Petit listing des points forts du boulot chez l'annonceur :

  • Vision à long terme de tous les projets qui sont entrepris
  • Construction de la démarche Analytics par la voie royale de la communication (et de l'évangélisation !)
  • Satisfaction de pouvoir mesurer le chemin parcouru lorsqu'une petite étincelle s'allume dans les yeux de son interlocuteur alors qu'on lui parle de conversions
  • Connaissance étroite de tout élément de contexte qui va aider à la mise en place du web analytics
  • Connaissance étroite de tout élément de contexte -bis- qui va aider à la pertinence des analyses à effectuer
  • Connaissance extra-ordinaire du "Produit"
  • Balayage relativement exhaustif de diverses approches qui peuvent être entreprises dans le domaine

Mais ... il en faut bien un, j’étais aussi un petit peu malheureuse chez l’annonceur parfois :

  • Seule, sans homologue avec qui échanger des points de vue
  • Lourdeur des process
  • Lenteur des mises en place (pas facile de lancer un mammouth en action parfois)
  • Vision quasi "mono-outil" et "mono-produit"
  • Routine ... qui peut s'avérer pesante

Ah j'étais bien en agence !?

Petit listing des points forts du boulot en agence :

  • Au revoir Routine, Bonjour la  vie intense et prenante des "multi-missions", "multi-secteurs",  "multi-clients" "multi-tout !"
  • Au revoir solitude, Bonjour collègues qui font le même métier
  • Implémentation de marquage à qui mieux mieux, montée en compétences garantie
  • Plusieurs outils de mesure utilisés en mode touche à tout
  • Vision plus large de tout ce qui se pratique sur le marché, et c'est réellement passionnant
  • Problématiques rencontrées très variées
  • Voire potentiellement, de l'analyse et de la recommandation d'optimisation

Mais ... il en faut bien un, j’étais aussi un petit peu malheureuse en agence parfois :

  • Adieu confort de la connaissance du contexte
  • Tout va vite, très vite, trop vite parfois ?
  • Du technique encore du technique, toujours du technique
  • De la recette, encore de la recette, toujours de la recette
  • Ne mener qu'un petit "morceau" du tout, ne pas toujours bénéficier des fruits de son travail (Normal, c'est le client final qui s'amuse ensuite avec les tableaux de bord et analyses qui s'ensuivent)

Bon, et chez l'éditeur ?

A vrai dire, je n'en sais rien mon capitaine ;) . Je ne m'aventurerai donc pas à me prononcer dessus.

Next ?

"Chacun sa route chacun son chemin ..." . Je crois que chacun trouvera son compte dans l'une ou l'autre partie.

Un échantillonnage des deux expériences est appréciable, car c'est de l'apprentissage multi-compétences garanti, qui aide à grandir dans son métier de web analyste. Et ensuite à privilégier les axes que l'on a envie de développer dans son parcours.

Je vous propose quelques lectures complémentaires, histoire d'ouvrir les points de vue :
- Pourquoi choisir une agence pour faire du web analytics ?
- Comparing Roles: Analytics Consultant vs. Analytics Practitioner (en anglais)

PS : il y a certainement plein d'oublis dans cet article, pardonnez-moi, je m'étais lancé le pari de le rédiger en 45 minutes ;)

27juin/116

Petits usages anecdotiques de WA

ABC
Image: luigi diamanti

Le Web Analytics, c'est quoi ?

"Les mesures d'audience et de fréquentation sur Internet permettent de quantifier l'audience et la fréquentation d'un site en fonction d'indicateurs tels que le nombre de visiteurs uniques, les pages vues, les visites, la durée moyenne des visites etc. Elles regroupent la mesure, la collecte, l'analyse et la présentation de données provenant d'Internet utilisées afin de comprendre et d'optimiser l'utilisation du Web" dixit Wikipedia.

"Web Analytics is the measurement, collection, analysis and reporting of Internet data for the purposes of understanding and optimizing Web usage." selon la définition officielle de la Web Analytics Association.

On est bien d'accord que tout cela passe par un certain nombre d'étapes et de méthodologies :

Mais parfois, l'outil de mesure d'audience se révèle bien utile pour multitude de points "annexes".
Attention, je ne vous parlerai donc pas ici d'amélioration de campagnes ou d'optimisation de taux de transformation... ;)