Analytics & Co Analytics au quotidien, agrémenté de webmarketing et autres curiosités

16juil/113

Premiers pas d’analyse en direct de maître Avinash

Couverture Web Analytics 2.0 en français

Web Analytics 2.0...

Il s'agit du dernier livre rédigé par Avinash Kaushik, Master Ninja Guru de l'Analytics.

Bonne nouvelle, Web Analytics 2.0 a été traduit en français sous la supervision de Julien Coquet il y a peu et vous pouvez l'acheter ici.
Bien bien bien ...

Je suis en train de le lire et je le trouve fascinant de simplicité dans l'explication des concepts clés du Web Analytics. Qui consulte régulièrement le blog d'Avinash comprend ce que je veux dire par là, un style inimitable dont je suis addict.

Un passage du chapitre 4 indique comment gagner ses premiers galons d'Analytics Ninja. En voici les grandes lignes (Achetez le livre ;) si vous ne l'avez pas déjà).

Alors mon blog, il marche ?

Avant de lancer l'opération d'analyse niveau 1, une petite histoire ...
J'entends parfois : "Alors ton blog il marche ?", et je me réponds "Oui", au delà de mes espérances par rapport aux objectifs initiaux que je m'étais fixés ... Mon blog "marche", mais est-ce sur la base de purs indicateurs quantitatifs (le million, le million le million !), ai-je un gros volume de trafic par rapport au marché ?

Je n'en ai pas la moindre idée, je n'ai pas de référentiel. Ce n'est pas grave en soi, car ce n'est pas tant le volume qui m'intéresse, que l'essence même des données dont je dispose, celles à valeur ajoutée.

Allez jeter un œil sur cet article de L'aiguille et la botte de foin si vous voulez savoir comment répondre à la question fatale "Alors mon site il marche ?". Vous animez un blog et vous sentez un peu perdu... Quels indicateurs, quoi mesurer, pour quel objectif ? Vous trouverez de bonnes pistes de réflexion sur le blog Hub'Sales pour bien démarrer.

Leçon pratique d'analyse

Après cette digression sur le rappel du combien "il est important de définir ses objectifs" avant de se lancer dans quelque analyse que ce soit, retour à nos moutons : petite leçon pratique dispensée par maître Avinash, illustrée avec un extrait de vrais morceaux de chiffres dedans, ceux de ce blog.

21avr/115

« Mon Twitter, mon expérience » : j’adapte ou pas ?

Social Media Network
Image: jscreationzs

Un propos un peu différent pour cet article. Je vais évoquer l'usage que j'ai de Twitter et ce qui me semble applicable -ou pas- dans mon contexte professionnel.

Quelle(s) mesure(s) et quelle pertinence en retirer ?
Il y a foison de billets sur le sujet, à chacun de faire sa propre opinion, et d'appliquer à son propre contexte (on parle encore et toujours du contexte !).

Je ne vais pas réinventer la roue donc, plutôt faire part de mes expériences.

De ma présence sur les réseaux

Avant d'aborder Twitter, quid des autres réseaux ?

J'ai choisi d'utiliser Facebook pour un usage personnel uniquement, pas d'interactions analytics. Je suis sans doute de la vieille école et ai encore du mal à mélanger les genres !
Et je ne vois sincèrement pas ce que m'apporterait Facebook dans un usage professionnel. Un profil qui permettrait des échanges avec la communauté Webanalytics ?
Merci, mais Twitter remplit ce besoin. Une fan page pour "liker" Carole Da Silva ? Hum …

Viadeo et Linked In me permettent l'inscription aux hubs et groupes pour bénéficier de l'information proposée, bien que j'ai souvent le sentiment de me retrouver dans un environnement de promotion produits. Il y heureusement de bonnes surprises aussi, il suffit de voir le groupe Web Analytics Canada - Québec sur LinkedIn, très actif, avec des échanges francophones de surcroît.

OK, Facebook, Twitter, Viadeo, Linked In, … pourquoi tout ce verbiage ?

Il m'amène directement à l'identification préalable et indispensable du ou des objectifs que l'on cherche à atteindre via une stratégie de présence sur les réseaux sociaux. Quel but servent-ils ?

23fév/114

Evangélisation d’indicateurs, vous pratiquez ?

Former des utilisateurs au Webanalytics
Image: anankkml

Visites, visiteurs, pages vues, entrées , rebonds, sources, conversions...

Mon quotidien est émaillé de ces terminologies. C'est bien beau, mais je suis loin d'être convaincue d'utiliser là un langage compréhensible par le plus grand nombre !

Comment convertir vos utilisateurs à la discipline du Web Analytics ?
En d'autres termes, comment "vulgarisez"- vous la pratique ?

"Vulgarisation" : La vulgarisation est une forme de diffusion pédagogique des connaissances qui cherche à mettre le savoir (et éventuellement ses limites et ses incertitudes) à portée de tous et chacun. (source Wikipedia)

Pour ma part j'ai choisi de privilégier les fondations avant tout. Il m'a fallu quelques expérimentations préalables avant d'aboutir à cette décision.

Contexte : une organisation en silo,  et une démultiplication des usages avec des parcours et des sensibilités différentes relatives au Web Analytics.
Le terme Web Analytics n'est pas connu en tant que tel. Dans ma boutique, on parle plutôt de "tracking". : "Ah bon, on doit tracker quelque chose ?",  "Mon site est bien tracké ?",  "Ma campagne est-elle trackée ?"...

Ce qui nous amène au scope de l'outil de mesure. Une de mes fondations pour porter petit à petit la culture vers une approche plus "business et KPI".