Analytics & Co Analytics au quotidien, agrémenté de webmarketing et autres curiosités

9déc/1220

Implémentation ou prise de décision, telle est la question

Implémentation ou Décision
Image de adamr sur FreeDigitalPhotos.net

Quelques mois sans écrire, et reprise aujourd'hui d'un billet que je n'avais jamais terminé... intéressant de voir que mon point de vue a évolué, tout simplement parce que mon contexte professionnel a évolué aussi.

Dans mon article sur le Adobe Digital Marketing Summit d'il y a quelques mois, j'évoquais une conférence qui traitait du "Comment dégager du temps pour entrer en action dans le domaine du web analytics".

Le temps, élément ô combien précieux. Celui après  lequel on court toujours (non je n'ai pas envie d'entendre que le temps ne manque pas pour accomplir telle ou telle tâche et que ce n'est qu'une question d'organisation ;) ).

Le postulat évoqué durant cette conférence était de pouvoir  dans un premier temps automatiser un certain nombre de processus pour laisser la part belle à des tâches à haute valeur ajoutée en Web Analytics : analyses puis prises de décisions.
Pourquoi pas, ça allège quelque peu le quotidien en effet.

Mais en fait, on passe son temps à faire quoi dans la vraie vie du web analyst ?

J'analyse les comportements des visiteurs d'un site afin d'en retirer des pistes d'optimisation et de décision.

Oui oui oui.
Je fais tout plein d'analyses et mon travail quotidien participe largement à la prise de décisions en entreprise.
Quoique...

Stop 5 minutes. Arrêt sur image.

J'ai longtemps utilisé un super outil qui me permettait de tracer les différentes tâches effectuées au quotidien. Avec cet outil, douloureuse confrontation parfois entre le ressenti et... la réalité des choses. Dans la liste de tâches effectuées, j'avais la petite case "Implémentation" qui correspondait à toute action de plan de marquage, de recette, de correctif de bugs.

Quand je lançais ma petite moulinette à rapport de temps passé, la sentence était sans appel.
L'implémentation représentait plus de 70% de mes actions. Hééé oui.

Finalement, cela laissait si peu de place aux analyses et autres choses sexy qui me sont chères dans le domaine du Web Analytics. Oui, dans cet espace temps réduit, pas toujours facile de délivrer des analyses pertinentes qui permettaient ensuite à qui de droit de prendre une décision ... Car en étant réaliste, les 30% restants de temps n'étaient pas dédiés quà l'analyse, qu'on se le dise !

De la nécessité de l'implémentation

Je ne remets pas en question tout ce temps consacré à de l’implémentation de marquage. Loin de là. C'est une étape capitale et essentielle.

Pourquoi ? En premier lieu, car elle permet de mieux "maîtriser la bête", cet outil x ou y de mesure de sites web. Et pour chaque outil, ces petits trucs et astuces à trouver pour obtenir le résultat que l'on souhaite.

Ensuite, et surtout, c'est une phase qui nous permet de connaitre étroitement les données qui demain apparaitront dans notre outil de suivi. Il est fondamental de savoir au plus près comment réagissent nos chères données, comment elles sont calculées, à quel instant ou action leur collecte est déclenchée.
Sans cette connaissance étroite, gare aux erreurs d'analyses futures ;) .

3mar/1114

[Processus de marquage] A vos marques, prêts ? Marquez !

Illustration : analogie avec Plan de marquage
Image: Idea go

Mes premiers pas dans la discipline du Web Analytics ont consisté à coordonner des actions en relation avec un outil de mesure d'audience.

Je n'avais pas la moindre notion de ce qu'était un plan de marquage et de l'importance que cela pouvait avoir, si tant est que l'on souhaite piloter une performance avec une approche ROIste.

Le plan de marquage consiste à prévoir sur quelles pages et de quelle manière les tags de marquage doivent être insérés. [...]
Le plan de marquage doit également prendre en compte les différents indicateurs spécifiques que l’on souhaite obtenir (taux de transformation, taux d’abandons,..) qui conditionnent les types de tags qui vont être utilisés. Source Définitions Web Marketing

Quand un poste de webanalyste se construit en interne, ça se passe comment ?

On pose des marqueurs de base ma bonne dame !
Où ça ? Sur un maximum de pages.

C'est à dire qu'on s'assure de récolter à minima des données volumétriques : du "quanti sans quali".
Il n'y a pas de réflexion stratégique particulière, et on se gargarise avec le nombre de pages vues, visites et visiteurs collecté. Et c'est déjà bien. Non ?

La nature humaine étant ce qu'elle est, une évolution se dessine dans le temps.

On se dit qu'on a besoin de regarder de plus près les conversions, puisque il y a des formulaires sur le(s) site(s).
Oh, et puis il y a de jolies images, des espèces de rendu en entonnoir : "Ils seraient pas mal du tout ces visuels dans des présentations."