Analytics & Co Analytics au quotidien, agrémenté de webmarketing et autres curiosités

11mai/127

Dites, le Web Analyst, il est mieux en agence ou chez l’annonceur ?

Un billet rapide aujourd’hui qui fait suite à mes dernières pérégrinations professionnelles. Il y a quelque mois, je proposais une méthode pour s'auto évaluer en tant que web analyste. A ce moment là, je travaillais encore chez l'annonceur et m'orientais résolument sur la voie sacrée du consulting en agence.

Bien évidemment, ce qui va suivre ne sera qu'une transcription subjective, étroitement liée à mon propre parcours. A chacun son expérience et son propre ressenti !

Ah j'étais bien chez l'annonceur !

Petit listing des points forts du boulot chez l'annonceur :

  • Vision à long terme de tous les projets qui sont entrepris
  • Construction de la démarche Analytics par la voie royale de la communication (et de l'évangélisation !)
  • Satisfaction de pouvoir mesurer le chemin parcouru lorsqu'une petite étincelle s'allume dans les yeux de son interlocuteur alors qu'on lui parle de conversions
  • Connaissance étroite de tout élément de contexte qui va aider à la mise en place du web analytics
  • Connaissance étroite de tout élément de contexte -bis- qui va aider à la pertinence des analyses à effectuer
  • Connaissance extra-ordinaire du "Produit"
  • Balayage relativement exhaustif de diverses approches qui peuvent être entreprises dans le domaine

Mais ... il en faut bien un, j’étais aussi un petit peu malheureuse chez l’annonceur parfois :

  • Seule, sans homologue avec qui échanger des points de vue
  • Lourdeur des process
  • Lenteur des mises en place (pas facile de lancer un mammouth en action parfois)
  • Vision quasi "mono-outil" et "mono-produit"
  • Routine ... qui peut s'avérer pesante

Ah j'étais bien en agence !?

Petit listing des points forts du boulot en agence :

  • Au revoir Routine, Bonjour la  vie intense et prenante des "multi-missions", "multi-secteurs",  "multi-clients" "multi-tout !"
  • Au revoir solitude, Bonjour collègues qui font le même métier
  • Implémentation de marquage à qui mieux mieux, montée en compétences garantie
  • Plusieurs outils de mesure utilisés en mode touche à tout
  • Vision plus large de tout ce qui se pratique sur le marché, et c'est réellement passionnant
  • Problématiques rencontrées très variées
  • Voire potentiellement, de l'analyse et de la recommandation d'optimisation

Mais ... il en faut bien un, j’étais aussi un petit peu malheureuse en agence parfois :

  • Adieu confort de la connaissance du contexte
  • Tout va vite, très vite, trop vite parfois ?
  • Du technique encore du technique, toujours du technique
  • De la recette, encore de la recette, toujours de la recette
  • Ne mener qu'un petit "morceau" du tout, ne pas toujours bénéficier des fruits de son travail (Normal, c'est le client final qui s'amuse ensuite avec les tableaux de bord et analyses qui s'ensuivent)

Bon, et chez l'éditeur ?

A vrai dire, je n'en sais rien mon capitaine ;) . Je ne m'aventurerai donc pas à me prononcer dessus.

Next ?

"Chacun sa route chacun son chemin ..." . Je crois que chacun trouvera son compte dans l'une ou l'autre partie.

Un échantillonnage des deux expériences est appréciable, car c'est de l'apprentissage multi-compétences garanti, qui aide à grandir dans son métier de web analyste. Et ensuite à privilégier les axes que l'on a envie de développer dans son parcours.

Je vous propose quelques lectures complémentaires, histoire d'ouvrir les points de vue :
- Pourquoi choisir une agence pour faire du web analytics ?
- Comparing Roles: Analytics Consultant vs. Analytics Practitioner (en anglais)

PS : il y a certainement plein d'oublis dans cet article, pardonnez-moi, je m'étais lancé le pari de le rédiger en 45 minutes ;)